skip to Main Content

Comment rédiger (écrire) un article de blog : Le guide Ultime

Divi : le thème WordPress le plus facile à utiliser

Divi : Le meilleur thème WordPress de tous les temps !

Avec plus de 500.000 téléchargements, Divi est le thème WordPress le plus populaire au monde. Il est complet, facile à utiliser et livré avec plus de 62 templates gratuits. [-10% de réduction]

Envie de savoir comment écrire des articles qui attireront des centaines de visiteurs sur votre blog ? Votre Blog manque-t-il de quelque chose ? Peut-être que vous publiez régulièrement, mais vos articles n’obtiennent pas beaucoup de commentaires ou de partages sur les réseaux sociaux. On dirait que personne ne le lit n’est-ce pas?

Ce dont vous avez besoin c’est d’un contenu ÉPIQUE. Aussi connu sous le nom de « pierre angulaire » ou « contenu évolutif », ces articles obtiennent généralement beaucoup des liens retours, partages et commentaires. Ce sont les articles que vous êtes fier d’avoir écrits; ceux vers lesquels les lecteurs peuvent revenir encore et encore… ceux qui génèrent des centaines de visiteurs par jour sur votre blog.

I – Comment rédiger un excellent article sur votre blog

Ils vont souvent être plus longs que vos articles habituels. Ils peuvent ainsi être mieux structurés et plus soigneusement édités.

Cependant, vous pourriez bien penser… Où est-ce que je trouverai le temps de rédiger ?

Il y a une façon très simple de procéder pour avoir suffisamment de temps et rédiger de très bons articles sur votre blog :

1. Réduisez le nombre d’articles que vous écrivez actuellement

Vous n’avez pas besoin de publier tous les jours. En fait, vous ne devriez probablement pas. Vous ne devez publier tous les jours que si vous avez du contenu ultra-pertinent à proposer à vos lecteurs. Dans le cas contraire, faites-le uniquement lorsque vous avez des choses utiles à partager.

Pensez-y ! Dites-moi, vous êtes-vous déjà désabonné d’un blog qui propose un contenu incroyablement précieux… tout simplement parce qu’il ne publie pas tous les jours ?

Je ne l’ai jamais fait. Mais je me suis désabonné de blogs qui ont continué à publier du contenu jour après jour et après jour… et ce, malgré la qualité du contenu de ces derniers. Je n’arrivais pas à suivre.

Si vous écrivez sur un sujet qui évolue rapidement, le rythme pourrait être plus difficile à suivre. Vous devez donc affiner votre cible, ou choisir un jour particulier de la semaine pour vous concentrer sur un contenu plus longuement. Voilà comment vous pouvez trouver plus de temps… il suffit de se concentrer sur la qualité et non sur la quantité. En plus, les articles les plus détaillé sont généralement très partagés et surtout, mieux référencés. Ce qui signifie qu’ils génèrent plus de trafic à long terme.

2. Vos objectifs et vos idées d’article

Avant d’écrire n’importe quel article pilier, réfléchissez à ce que vous voulez accomplir avec ce dernier. Ne vous contentez pas d’écrire un article pour le plaisir de le faire. Comme je le dis très souvent: « on écrit pas des articles mais des solutions à des problèmes précis »

En fonction de l’objectif premier de votre blog, le but de votre article pourrait être l’un ou plusieurs de ceux-ci :

  • Créer un portefeuille que vous pouvez utiliser pour impressionner les clients/employeurs potentiels
  • Impressionner ceux qui lisent votre blog pour la première fois et les inciter à s’abonner
  • Inviter les lecteurs à acheter un de vos produits
  • Obtenir un bon nombre de partages sur les réseaux sociaux
  • Recevoir plus de demandes de renseignements de clients potentiels
  • Aider toutes les personnes qui composent votre niche à résoudre les principaux problèmes qu’elles rencontrent au quotidien

Avoir un objectif clair à l’esprit avant de commencer à écrire vous permettra d’adapter votre article à ce dernier.

Par exemple, disons que vous bloguez sur le rôle des parents, et votre but est d’encourager les lecteurs à acheter votre ebook sur le sujet: Aider votre adolescent à passer n’importe quel examen.

Vous pourriez tout simplement orienter un paragraphe vers votre ebook à la fin d’un article sur n’importe quel sujet, mais idéalement, l’article doit mettre le lecteur dans un bon état d’esprit afin qu’il l’achète.

Dans ce cas, des articles comme celui-ci fonctionneront probablement bien pour vous :

  • Pourquoi nos écoles perdent les étudiants
  • Dix conseils pour encadrer les adolescents
  • Comment aider votre adolescent à préparer son examen

Des articles sur d’autres aspects de la parentalité n’attireront pas les bons lecteurs, ou alors ne les amèneront pas à réfléchir sur les bons sujets. Il faudrait peut-être y repenser à deux fois avant de vous lancer sur des sujets tels que :

  • Cinq conseils pour arriver à faire dormir votre bébé
  • Comment préparer votre enfant d’âge préscolaire à commencer l’école
  • Dix mamans confessent leurs fautes parentales secrètes

Ces articles pourraient bien être bons et de valeur — mais ils ne vous aideront pas à vendre votre ebook.

Il est souvent utile de faire ressortir tout un tas d’idées à la fois. Si vous le pouvez, prenez au moins 20 minutes pour réfléchir souvent, une fois que vous avez produit les 10 premières idées, vous commencez à en avoir qui sont vraiment intéressantes et de valeur.

Gardez vos idées dans un endroit sûr, et retournez à votre liste chaque fois que vous commencez un nouvel article. Pensez à l’objectif que vous souhaitez atteindre, au problème que vous souhaitez aider vos lecteurs à résoudre, et choisissez un sujet qui y correspond bien.

3. La conception de votre titre

Bien que de nombreux blogueurs écrivent leur titre après avoir écrit leur article, c’est une bonne idée d’avoir un titre « presque-là » avant de commencer votre article. Si vous avez juste un sujet en tête, il peut être difficile de comprendre la meilleure façon de structurer votre article, ou ce qu’il faut y inclure.

Pour que votre titre soit accrocheur, il devrait :comment-promouvoir-son-blog-sur-internet

  • Être clair : Mettez-y des mots-clés. — n’essayez pas d’être trop intelligent. Les lecteurs et les moteurs de recherche ont besoin de savoir ce dont votre article parle réellement.
  • Être précis: « Cinq conseils » est mieux que « cinq trucs », car les lecteurs se font une meilleure idée de ce que votre article implique.
  • Créer un intérêt: Les adjectifs sont parfaits pour cela — « cinq conseils puissants » ou « cinq conseils simples » plutôt que « cinq conseils » tout simplement. Vous pouvez également essayer des mots comme « secrets » ou « peu connus ».
  • Éviter le tapage excessif: Si le titre de votre article c’est « Dix secrets d’initiés que les experts ne veulent pas que vous connaissiez », alors vous feriez mieux d’avoir quelque chose d’impressionnant à partager ! Un titre de type « grand tapage » pourrait obtenir des clics, mais les lecteurs ne seraient pas accrochés (et vous perdrez leur confiance).

Pour plus de conseils, y compris des conseils sur la rédaction des titres à l’aide de mots clés, en utilisant des mots puissants, et bien plus encore… je vous recommande les articles ci-dessous:

Je vous invite vivement à lire les titres de la page d’accueil de Yahoo.fr, C’est pour moi une très bonne référence et surtout, une très bonne source d’inspiration. Il s’agit ici de prendre un titre que vous aimez et retourner quelques mots pour que cela fonctionne pour votre blog.

4. Structurer le corps principal de votre article

Un aspect clé de l’écriture contre lequel de nombreux blogueurs se battent (ou dont ils ne comprennent pas l’importance) est la structure.

Si vos articles sont mal structurés, ils vont non seulement être difficiles à écrire, mais également être difficiles à lire. Vous passerez trop de temps à regarder l’écran, en vous demandant quoi écrire par la suite… et vos lecteurs iront souvent d’un paragraphe à l’autre parce qu‘ils auront du mal à trouver de la valeur dans votre article.

Une structure de base avec laquelle vous êtes peut-être familier est l’article de type liste . Même si vous pensez qu’ils sont surutilisés, il est tout de même important de vous familiariser à ces structures, car elles peuvent peut être servir de base pour de nombreux autres articles.

Voici comment un article de type liste basique pourrait se présenter :

Introduction
# 1 : Sous-titre

Paragraphe
# 2 : Sous-titre

Paragraphe.
… Et ainsi de suite jusqu’à …

Conclusion/appel à l’action

Un article de type « comment » est presque identique dans sa structure. En fait, la seule vraie différence entre les articles de type « liste » et ceux de type « comment » est la suivante :

  • Les lecteurs peuvent utiliser un ou plusieurs points dans un article de type « liste » et toujours obtenir quelque chose d’utilisable.
  • Les lecteurs doivent suivre les points dans un article de type « comment » étape par étape.

C’est vraiment une bonne idée de numéroter vos points, car ça aide les lecteurs à s’orienter, ils savent à quel niveau ils sont dans l’article et ce qu’ils ont encore à parcourir.

5. Utilisez des sous-titres

Une des meilleures façons de structurer votre article, qu’il s’agisse d’une liste ou non, consiste à utiliser des sous-titres. Cela est particulièrement important dans les articles plus longs, où les lecteurs peuvent être plongés un temps, puis déconnectés, ou faire un écrémage pour faire ressortir les informations. (Vous pourrez retrouver beaucoup d’exemples dans cet article !)

Certains blogueurs utilisent simplement le texte en gras pour leurs sous-titres, mais il est préférable d’utiliser les formats de titres intégrés à votre logiciel de blogging. Cela donne plus de visibilité au texte, en faisant bien ressortir les différentes parties — et vous pouvez également utiliser différents niveaux de sous-titres, afin de diviser les longues sections en plusieurs parties.

Si vous voulez essayer quelque chose d’un peu différent d’un article de type « liste » standard ou de type « comment », utilisez l’une des formules infaillibles ci-dessous.

Trois Formules d’article infaillibles (ainsi que des exemples)

comment-rediger-une-conclusion-articleCommencez avec l’un de ces formats, et vous verrez qu’il sera facile de rédiger un article de qualité. Ces idées vont toutes produire un article vers lequel il sera idéal de créer des liens dans le BIOS de votre article libre, un article qu’il sera idéal de mettre en avant sur votre page, y compris dans votre barre latérale, et de partager sur vos comptes sociaux.

Idée n° 1 : Un Guide de type A à Z – Exemple : « 26 essentiels pour créer un Blog à succès: Ce que vous devez savoir sur les réseaux sociaux »

Ces types d’article sont un plaisir à l’écriture, ils conviennent presque pour n’importe quel sujet, et ils ont une structure toute faite. Ils sont également une très bonne façon d’aborder un sujet vaste qui pourrait normalement être trop grand ou long pour un seul article.

La création d’un article « A à Z » est simple. Il suffit d’avoir un sujet (comme « l’A à Z de la cuisine végétalienne » ou « l’A à Z des jeux de société). Dressez la liste des lettres de A à Z sur une feuille de papier, et pensez à un mot ou une phrase qui va avec chacune d’entre elles. Ensuite, tout ce que vous devez faire c’est écrire un texte pour chacune de ces phrases.

Idée n 2 : Les articles de type « Pourquoi et comment » – Exemple : « Pourquoi vous avez besoin de créer et vendre un produit maintenant (et comment le faire) ».

Convertissez les visiteurs de votre Blog en clients

Au-delà d’un simple « comment », ces articles fonctionnent très bien, car ils aident les lecteurs à comprendre pourquoi quelque chose est important. La raison pour laquelle ils devraient faire quelque chose ne sera pas forcément évidente pour les lecteurs, sauf si vous la précisez.

Vous structurerez votre article comme suit (faire des sous-titres spécifiques à votre sujet) :

  • Présentation
  • Pourquoi est-ce important
  • Comment faire (avec étapes numérotées)

Idée n° 3 : Les réponses d’experts… – Exemple : le regard des experts en marketing de contenu

Même si vous n’avez pas beaucoup d’expériences dans votre domaine, sachez que vous aussi vous pouvez produire un très bon article, un article aussi pertinent que les lecteurs voudront le partager, créer des liens… le promouvoir tout simplement.

La clé de cette action est de choisir une question à laquelle vous voulez que beaucoup de gens répondent. La plupart des experts sont très occupés, et ils sont beaucoup plus susceptibles de revenir à vous si vous posez une question au lieu de dix.

Vous n’avez même pas besoin d’aborder des experts directement. Au lieu de cela, vous pouvez écrire un article qui rassemble beaucoup d’idées sur un sujet particulier, en citant et en liant les articles que ces experts ont publiés.

Ces trois idées ne sont pas les seules possibilités, bien sûr : il y’a des dizaines d’autres formules d’article que vous pouvez également utiliser. (Chaque fois que vous tombez sur un excellent article, voyez si vous pouvez le décomposer et comprendre comment il est structuré.)

6. Quelle longueur votre article doit-il avoir ?

Certains blogueurs de demandent: « quelle est la longueur parfaite d’un article ? ». Ayez pour objectif de donner à vos articles une taille située entre 800 et 1500 mots. S’ils ont moins de 600 mots, ça va être difficile pour vous d’offrir à vos lecteurs quelque chose qui a vraiment de la valeur. S’ils ont plus de 1500 mots, vous aurez du mal à maintenir l’article structuré et cohérent.

Bien sûr, vous pouvez écrire des articles plus courts et plus longs, mais maintenez-vous à une longueur d’article standard jusqu’à ce que vous y soyez à l’aise.

7. La rédaction de votre premier projet

Certains blogueurs aiment avoir des idées et planifier des articles — mais ils peinent quand il s’agit de mettre des mots sur la page.

Créez facilement votre site Web avec Elementor

Avec 1.000.000 d'utilisateurs , Elementor est le meilleur outil WordPress pour créer de beaux sites Web facilement. Trouvez les meilleurs plugins et thèmes WordPress créés avec Elementor.

Voici comment arriver à rédiger votre premier projet :

  • Assurez-vous d’avoir une structure claire en place. Cela pourrait signifier avoir tous les points de votre liste par écrit, ou alors utiliser l’une des idées toutes faites ci-dessous.
  • Évitez les distractions. Oui, vous avez entendu parler de ça avant, mais que faites-vous ? L’écriture demande beaucoup de concentration et d’énergie, donc essayez d’utiliser la technique Pomodoro ou une technique similaire pour écrire par productions courtes… et ne vérifiez pas votre Twitter/Facebook/email jusqu’à ce que le temps prévu soit écoulé.
  • N’essayez pas d’être parfait. Vous aurez autant de temps que vous voulez pour le modifier, donc ne vous inquiétez pas si une phrase est un peu bizarre, ou s’il vous manque une information cruciale. Continuez à avancer dans votre article.
  • Attaquez directement votre premier point/première partie majeur(e), plutôt que de commencer par l’introduction. Une fois que vous aurez écrit l’article, il sera plus facile de créer une introduction qui convienne.
  • Imaginez que vous écrivez un email à un ami. Quels conseils donneriez-vous ? Comment voulez-vous écrire ? Utilisez cela comme base de votre blog. (Une excellente façon d’aller plus loin avec cela est de faire un article de type « Q & R » où vous répondez aux questions de vos lecteurs, vous pourriez bien vous rendre compte que votre écriture est plus fluide que jamais.)

8. Les Grands débuts…

Votre introduction doit faire beaucoup de travail, presque autant que le titre. Il faut accrocher le lecteur et lui donner envie de lire de lire la suite. Elle doit également ouvrir la voie à ce qui suit, vous pourriez écrire une introduction étonnante et accrocheuse, mais qui perd tout son poids si elle n’a pas vraiment quelque chose à voir avec le reste de votre article.

Voici quelques moyens simples, mais puissants d’introduire votre article :

  • Avec une question. Elles aident les lecteurs à s’impliquer en les amenant à penser (ou au moins à s’accorder). Par exemple, « Comment vous maintenir frais, inspiré et créatif en tant que blogueur? »
  • Avec une citation. Cela peut être une excellente façon de commencer si votre article est construit sur ​​quelque chose qu’a écrit un autre blogueur. Certains blogueurs utilisent des citations de motivation ou d’inspiration au début de tous leurs articles — Alex Blackwell Le Bridgemaker (le faiseur de ponts) est un bon exemple.
  • Avec une anecdote. Une mini histoire de votre vie si cela est pertinent pour votre article, et si vous la maintenez assez courte, elle peut aider vos lecteurs à se sentir connectés à vous.

Pour beaucoup plus d’idées pour votre introduction d’article, consultez l’article suivant : Comment écrire une introduction irrésistible sur votre blog.

9. … Et les Grandes Conclusions

Bien qu’il soit clair que les introductions sont importantes, les conclusions peuvent sembler l’être moins. Cependant, elles ont un rôle crucial à jouer. En fait, si vous concluez trop brusquement, vous loupez une grande opportunité.

La grande majorité des visiteurs de votre blog seront paralysés par la passivité. Ils ne commentent jamais, ils ne voteront pas dans les sondages, ils ne s’abonneront pas à votre flux ou à vos newsletters, ils ne vont pas acheter les produits d’affiliation que vous recommandez, ils ne renverront pas un ami sur votre blog… ils ne voteront pas pour vous sur les réseaux sociaux et la plupart d’entre eux ne reviendront jamais.

Disons que vous avez écrit un article de type « liste » en dix points. Ne vous arrêtez pas juste à la fin du point dix – pour ajouter quelques phrases sous l’article et le clore. Un article de type « liste » est un grand atout à utiliser pour obtenir des commentaires, parce que vous pouvez demander quelque chose comme :

Avez-vous une astuce à ajouter à cette liste ? Partagez-la dans les commentaires ci-dessous (ou faites-nous savoir lequel des conseils vous avez le plus apprécié).

Un « appel à l’action » signifie simplement demander (ou dire) au lecteur de faire quelque chose.

Il pourrait avoir une des formes suivantes :

  • Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire ci-dessous.
  • Si vous avez apprécié cet article, cliquez s’il vous plaît sur le bouton « Tweeter » pour le partager avec les autres.
  • Vous voulez en savoir plus à propos de [sujet] ? Cliquez ici pour lire mon article [titre].
  • Pour en savoir plus, consultez mon livre [Titre et lien].

Certains blogueurs s’inquiètent du fait que les appels à l’action aient l’air arrogant, voire désespéré. La vérité c’est que les lecteurs y sont habitués et les accueillent souvent positivement. Après tout, si vous avez visité un nouveau blog pour la première fois et que vous y avez lu un excellent article, n’apprécierez-vous pas un lien vers un autre article pertinent ?

Il peut sembler un peu idiot de demander des observations directement, sûrement vos lecteurs savent que l’espace réservé aux commentaires est là ! — Mais certains lecteurs, en particulier les plus timides, seront beaucoup plus enclins à commenter si vous les invitez spécifiquement à le faire.

En plus des éléments ci-dessus, je vous recommande cet article: Comment rédiger une conclusion pour votre article

10. Modifier votre article

C’est souvent un soulagement d’arriver à la fin de votre article… mais il ne faut pas tout de suite cliquer sur « publier ».

Votre premier projet a probablement besoin d’un peu de ménage avant qu’il ne soit prêt pour le monde. En fait, vous devrez probablement vous lancer dans deux modifications différentes : une vue d’ensemble et un regard sur les détails.

a) Modification de la vue d’ensemble

Avant de trop vous lancer dans la modification des mots ou de l’utilisation des virgules, concentrez-vous sur la vue d’ensemble. Lisez votre article en entier et recherchez :

  • Tout ce qui est superflu et que vous pouvez supprimer. Enregistrez ce que vous supprimez, au cas où ça pourrait être utilisé dans un prochain article.
  • Tout ce qui manque et que vous devriez ajouter. Vous devriez peut-être faire une meilleure transition entre votre introduction et la première partie, par exemple.
  • Tout ce qui n’est pas dans le bon ordre. Peut-être qu’il serait plus logique de commencer votre liste avec l’élément numéro cinq actuel, par exemple.

Vous pouvez également montrer votre article à un ami, ou un à un lecteur de confiance – demandez lui s’il y a des changements majeurs qu’ils pensent que vous devriez apporter.

b) Éditez les détails

Une fois que vous êtes heureux que votre article contienne la bonne information dans le bon ordre, il est temps de faire que chaque phrase ait son poids.

À ce niveau de l’édition, vous chercherez :

  • Les mots ou expressions que vous avez sur-utilisés.  Si vous utilisez l’expression « marketing de contenu » cinq fois dans un paragraphe, on aura l’impression que vous utilisez une vielle technique farfelue de mots-clés pour SEO (même si vous n’en avez pas l’intention et qu’il vous est juste arrivé de l’écrire de cette façon).
  • Les phrases qui sonnent bizarrement. Peut-être que ça sonne bien dans votre tête, mais semble un peu bizarre sur la page. C’est une bonne idée de lire votre article à haute voix, cela vous aidera vraiment à repérer les morceaux difficiles.
  • Les fautes d’orthographe et fautes de frappe. Revérifiez bien tout ce que vos correcteurs orthographiques signalent (vous passez vos articles à travers un correcteur orthographique, non?), mais vérifiez également en dehors, pour les fautes d’orthographe courantes.

La plupart des auteurs trouvent qu’il est vraiment difficile de modifier leur propre travail. Même si les fautes de frappe des autres vous sautent juste aux yeux, allez-y lentement et avec précaution lors de l’édition de votre propre travail, ou alors demandez à un ami de vous aider.

Cependant, ne soyez pas trop inquiet ou accroché là-dessus. Oui, l’orthographe et la grammaire sont importantes,  mais les lecteurs pardonneront un glissement occasionnel. Si vous constatez une erreur après avoir cliqué sur « publier » (ou si un lecteur vous en signale une), sachez qu’il est facile de mettre votre article à jour.

II – La mise en forme de votre article

Les apparences sont importantes. Vous pouvez écrire un article brillant, utile et divertissant, qui ne retient pas l’attention du lecteur, simplement parce qu’il semble difficile à lire. Si vous avez de longs paragraphes en petits caractères, les lecteurs pourraient bien ne pas du tout se gêner à faire l’effort de le lire.comment-faire-connaitre-blog

Voici quelques mises en forme que vous pourriez utiliser :

  • Les sous-titres. Ils divisent votre article en morceaux faciles à lire, et aident les lecteurs à trouver l’information qu’ils cherchent.
  • Le texte en gras. C’est une excellente façon de souligner les points importants. N’en faites pas trop, ou votre article peut commencer à avoir l’air agité et disparate. Cherchez à mettre des phrases entières (ou du moins, de longues phrases) en gras, plutôt que des mots isolés.
  • L’italique. Elles sont utiles pour les mots étrangers, des mots individuels que vous souhaitez mettre en évidence, ou des « apartés » que vous voulez avoir dans une police différente. (Par exemple, j’utilise l’italique au début d’articles libres, où je présente le blogueur invité pour mes lecteurs.)
  • Les puces. Les listes sont faciles à assimiler, et elles ont aussi de l’espace blanc supplémentaire autour d’elles — ce qui octroie une meilleure lisibilité. Vous pouvez utiliser des puces non numérotées (généralement des points ronds et noirs) ou des puces numérotées.
  • Les courts paragraphes. L’une des façons les plus simples de rendre vos articles plus lisibles est de diviser les longs paragraphes. Si vous avez déjà dépassé quatre lignes, alors pensez à diviser à mi-chemin.

Certains blogueurs font la mise en forme pendant qu’ils écrivent, d’autres la font à la fin. Quoi que vous choisissiez de faire, jetez toujours un coup d’œil à votre article en mode « aperçu » et vérifier que tout est OK. (Par exemple, assurez-vous que tous vos sous-titres sont de la bonne taille — il est facile de confondre les polices de taille 2 à celles de taille 3)

III – L’ajout d’images

Même si ce n’est pas une règle stricte, vous verrez que la plupart des grands blogs ont une grande image en début de leurs articles… et il y a une bonne raison à cela.

Les images attirent notre attention. Elles attirent nos yeux, et nous soulagent le long de l’article. Habituellement, elles contribuent à créer une sensation de netteté et de professionnalisme sur votre blog. Dans certains thèmes de blog, elles sont également ajoutées sous forme de vignettes sur la page d’accueil, à côtés de l’extrait et elles apparaissent sur Facebook si vous créez un lien vers votre blog.

Il n’y a vraiment aucune raison de ne pas renforcer votre article avec une image. Vous avez beaucoup de sources, comme :

  • Votre propre photographie. Cela fonctionne très bien pour les blogueurs. Si vous avez des blogs bien assis ou si vous voulez construire une relation plus profonde avec les lecteurs, ce type pourrait bien vous aller.
  • Un stock d’images que vous avez acheté. Il y a beaucoup de sites comme iStockPhoto qui vous vendront les images que vous pouvez utiliser sur votre blog. C’est une option payante, mais si vous écrivez un article qui doit avoir fière allure, il pourrait être utile de le faire.
  • Des images gratuites provenant de Flickr. De nombreux artistes mettent leurs créations (photos, illustrations, etc.) sur Flickr.

Même si vous utilisez des images d’autres personnes plutôt que les vôtres, vous devrez peut-être connaître quelques règles simples pour les choisir. Peut-être que vous utiliserez toujours des clichés en noir et blanc, des clichés toujours colorés, des clichés assez abstraits, ou utiliserez des illustrations plutôt que des photos.

Une chose importante à ne pas faire : il n’est pas correct d’utiliser les images que vous avez trouvées à partir d’une simple recherche sur Google. À moins qu’elles soient sous licence Creative Commons, vous devez obtenir la permission de leur créateur.

PEARL : un Thème WordPress dédié aux entreprises

IV – Obtenir des commentaires et les utiliser

Vous pouvez facilement renforcer les articles de votre blog si vous avez et utilisez des commentaires . Une bonne façon de le faire est de demander à des gens de lire votre article, et les amener à vous dire comment ils pensent que vous pourriez l’améliorer. Vous pourriez ne pas être en mesure de le faire pour chaque article, mais le faire même à titre occasionnel peut vous aider à donner une nouvelle perspective à votre blog.

Les meilleures personnes à qui demander sont :

  • Des collègues blogueurs qui comprennent ce que vous faites. C’est sûr, votre vieux copain de lycée l’aurait brillamment transformé en un essai de qualité — mais il pourrait ne pas avoir la moindre idée de ce qui fonctionne dans le monde des blogs.
  • Des lecteurs réfléchis qui ont suivi votre blog depuis un certain temps. Peut-être que vous avez échangé des commentaires ou des e-mails avec un lecteur et construit une grande relation : ils peuvent être heureux d’avoir l’occasion de revoir un de vos projets d’article.

professeur-vpg-pngNe vous rapprochez pas des tops blogueurs dans votre créneau pour demander des informations sur vos projets d’article. Oui, ils pourraient bien avoir de bons conseils à partager, mais ils sont peu susceptibles d’avoir le temps de le faire, et tenter de commencer une relation en demandant une faveur n’est pas une bonne idée.

Vous n’avez pas à utiliser toutes les suggestions que vous obtenez, mais prêtez une attention particulière à tout ce qui n’a pas été clairement écrit, ou que votre lecteur aurait mal compris. Même si cela semble évident pour vous, réécrivez.

Si vous n’êtes pas sûr d’une suggestion particulière, obtenez une deuxième opinion. C’est aussi une bonne idée de passer la nuit avant la mise en œuvre (ou le rejet) des retours obtenus ,— vous verrez que prendre une pause vous permet de voir les choses sous un jour plus objectif.

V – Après avoir cliqué sur « publier »…

Votre article est terminé et publié… mais votre travail n’est pas terminé. Sauf si vous avez un très large public, cliquer sur « publier » ne suffit quasiment pas à attirer beaucoup de lecteurs vers votre article. Bien que certains blogueurs aiment à croire qu’un contenu vraiment bon sera trouvé et partagé, la vérité est que vous aurez presque certainement besoin de lui donner un coup de main.

(Bien sûr, il est crucial d’écrire un excellent contenu en premier lieu : cherchez à trouver un équilibre entre la création de contenu et sa promotion)

VI – Promouvoir votre article de blog

Il y a beaucoup de façons de promouvoir votre article. Voici quelques-unes (basiques) que vous pouvez appliquer pour chaque article sur votre blog :

  • Un lien vers votre article sur Twitter. Bien qu’il existe des plugins (voir cette liste de plugins indispensables) qui tweetent automatiquement vos articles, je préfère élaborer un tweet individuel et personnalisé à chaque fois.
  • Un lien vers votre article sur Facebook. Vous pouvez ajouter un texte de présentation bref sur l’article, ou poser une question pour susciter les commentaires sur votre page Facebook.
  • Inclure votre article dans votre newsletter. Tous ceux qui sont abonnés à mon bulletin d’information ne sont pas tous abonnés à mon blog, donc je mets des liens vers mes articles dans les relances mensuelles.

Pour des articles vraiment bons, vous pourriez aller plus loin et :

  • Envoyer un email à un copain blogueur et lui demander d’envisager de faire un lien vers votre article : ne pas solliciter les cinq premiers blogueurs dans votre créneau pour cela — choisir les gens avec qui vous avez déjà une relation (peut-être à travers Twitter ou des commentaires sur d’autres blogs).
  • Ajouter un lien vers votre article depuis votre barre latérale. De nombreux blogueurs ont un widget d’« articles recommandés » ou « Articles populaires » pour souligner leur meilleur contenu. Certains vont même jusqu’à créer des bannières d’images accrocheuses liées à leurs meilleurs articles.
  •   Retourneraux anciens articles et faire un lien vers le nouveau. Si vous avez un ancien article sur un sujet similaire, pourquoi ne pas le lier ? Utilisez Google Analytics pour voir lequel de vos morceaux les plus anciens reçoivent le plus de trafic des moteurs de recherche.
  • Ajouter un lien vers votre article dans un article gratuit sur un autre blog. Soyez prudent avec cela, car si vous écriviez un article libre juste pour les liens, il pourrait très bien ne pas être accepté. Mettez un lien dans le corps de votre article, uniquement s’il est vraiment pertinent sinon, utilisez votre bio.

VII – Répondre aux commentaires

Une fois que votre article est en ligne, prenez le temps de répondre aux commentaires. Beaucoup de lecteurs qui ne laissent pas de commentaire feront toujours défiler l’article vers le bas et jetteront un œil à la section des commentaires. Alors, cela compte comme une partie importante de votre article.

Vous devrez idéalement:

  • Répondre à tous vos commentaires (sauf s’ils sont très courts comme « Merci, bon article ! »). Vous n’avez pas à répondre à chaque commentaire instantanément, mais si vous laissez des commentaires demeurer sans réponse pendant des jours, ça ne fait pas bonne impression aux nouveaux lecteurs.
  • Retirez tous les commentaires de type spam. Des plugins comme Akismet font une grande part du travail pour vous, mais c’est toujours une bonne idée d’agir rapidement pour éliminer tout spam qui se faufilerait. Vous pouvez également supprimer des commentaires offensifs (par exemple ceux dont les propos sont racistes ou sexistes).

Si vous avez du mal à obtenir des commentaires, vous pourriez envoyer un e-mail à un ami blogueur (ou à un lecteur fidèle) et lui demander d’ouvrir le bal. Il y a beaucoup d’autres bons conseils sur la manière d’obtenir plus de commentaires.

VIII – Votre plan d’action

Je suis conscients qu’il y a quand même un peu de lecture ici ! Ce qui importe, c’est que vous avez déjà un pied dans la création de contenu de qualité pour votre blog, et voici un plan d’action simple pour vous aider à le faire cette semaine, en seulement 30 minutes par jour.

Pendant ces 30 minutes, stoppez toutes les distractions et réglez un minuteur. Dites-vous que vous devez vous concentrer jusqu’à ce que le temps soit écoulé — si vous ressentez l’envie soudaine d’aller sur Facebook, ignorez-la !

Jour 1 : Regroupez plusieurs idées et choisissez la plus forte. Planifiez votre article (vous pouvez faire défiler un peu et revoir les conseils sur la structure).comment-ecrire-un-conclusion-article-blog

Jours 2, 3 et 4 : Écrivez votre article. Allez aussi loin que vous le pouvez en 30 minutes chaque jour. Si vous êtes coincé à un moment, imaginez-vous répondant à un commentaire ou envoyant un courriel à l’un de vos lecteurs — écrivez comme si vous leur parliez directement.

Jour 5 : Modifiez votre article, en mettant l’accent sur ​​la grande image. Coupez les tangentes, réorganiser les paragraphes et ajouter de nouvelles sections si nécessaire.

Jour 6 : Modifiez à nouveau votre article, cette fois en vous concentrant sur ​​les détails Attention aux fautes de frappe, erreurs grammaticales et autres glissades.

Jour 7 : Faites la mise en forme, ajoutez une image, vérifiez votre article en mode de prévisualisation, et cliquez sur « publier ».

Bien sûr, certains articles auront besoin d’un peu plus de temps à certaines de ces étapes. Un article de type « A à Z » par exemple, pourrait bien prendre une heure ou deux au plan, et un article qui parcours beaucoup de points de vue d’experts pourraient impliquer un grand nombre d’e-mails émis et d’attendre les réponses.

Mais ce plan devrait vous permettre de démarrer avec un grand article rapidement, et nous espérons que vous obtiendrez des résultats qui vaudront bien le temps que vous y aurez passé.

J’aimerais savoir comment vous vous consacrez à l’écriture d’articles de qualité : Partagez vos expériences et astuces dans les commentaires ci-dessous. Si vous avez des questions, je serai heureux d’y répondre aussi.

Téléchargez les meilleurs plugins WordPress

Booking, membership, formulaires, WooCommerce, Sécurité, SEO, et bien plus... Téléchargez les meilleurs plugins WordPress pour votre Blog ou votre site Web. [Recommandé]

Cet article comporte 8 commentaires
  1. Bonjour Thierry,

    Excellent article. Il est un tout petit peu long, mais oui je l’A-DO-RE !

    Il est très complet et franchement,c’est bien ce que je recherchais sur internet pour améliorer mon blog.

    Merci pour le partage.

  2. Bonjour Thierry,

    Merci pour cet article que je trouve très complet et sincère.

    J’ai bien retenu que la qualité des articles prime sur la quantité, et je pense que jusqu’à maintenant c’est ce que je fais. Il ne me manque que la régularité.

    Salutations,
    Simo

  3. Rien à dire! Je poste ce commentaire pour tout le site en fait. Blogpascher se bonifie vraiment avec le temps. Les couleurs, les présentations, les articles…avec ce petit personnage qui me fait bien marrer et qui sait parfaitement retenir mon attention…ça fait du bien de connaître blogpascher!
    Bien des choses!

  4. Bonjour,

    Excellent article qui m’aide beaucoup car je me suis lancé un petit défi: écrire des articles tout les jours pendants 31 jours et me connaissant ça va être dur mais avec ton article j’ai déjà quelques idées

    Merci beaucoup.

    1. Bonjour Kévin,

      C’est une bonne idée d’écrire tous les jours, mais c’est encore mieux de le faire en misant plus sur la qualité des articles que sur la quantité. Fais de ton mieux pour toujours apporter de la valeur aux lecteurs dans ton contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
83 Partages
Partagez77
Tweetez1
Enregistrer
Partagez5
Buffer