skip to Main Content

Voici comment estimer si son blog est rentable ou non

Cherchez-vous les meilleurs thèmes et plugins WordPress ?

Téléchargez les meilleurs plugins et thèmes WordPress sur Envato et créez facilement votre site web. Déjà plus de 49.720.000 de téléchargements. [EXCLUSIF]

Estimer la rentabilité d’un blog, c’est important

Au tout début, les blogs avaient uniquement été pensés dans un but de partager une passion ou un savoir avec le monde entier. Il n’était alors là nullement question d’argent ou de rentabilité mais simplement du plaisir de pouvoir offrir au reste du monde un petit échantillon de sa vie, et de se sentir connecté à la planète entière. De nos jours, si la joie et la motivation premières de vouloir partager avec les autres existent toujours, il serait naïf de croire que la notion financière ne soit pas non plus devenue une des raisons que le nombre de blogs sur internet ne cessent d’exploser au fil des ans.

Mais, ironiquement, ce développement exponentiel du nombre de blogs sur internet dans un but de profit financier a également rendu plus difficile la possibilité de sortir de véritables gains de ces mêmes blogs car, face à la surabondance de ceux-ci, l’internaute a l’embarras du choix et le trafic pour certains des blogs ne sera jamais suffisant pour devenir rentable.

Créer et tenir un blog n’est pas un métier au sens propre du terme, il se fait de manière autonome, sans véritables règles préétablies, sans horaires, sans grille financière, sans objectifs précis à atteindre. C’est en général une bonne dose de chance et de motivation, en plus de connaissances aussi bien en techniques Web que sur le sujet spécifique du blog, qui en font la réussite. Ainsi, il devient difficile de définir si un blog est profitable ou non, car il n’est pas évident de quantifier les efforts mis dans la création de celui-ci par rapport aux gains qu’ils rapportent, mais il existe tout de même plusieurs tentatives d’estimer cela.

Divi : Le meilleur thème WordPress de tous les temps !

Avec plus de 554.000 téléchargements, Divi est le thème WordPress le plus populaire au monde. Il est complet, facile à utiliser et livré avec plus de 62 templates gratuits. [ Recommandé ]

Il existe plein de manières de générer des revenus avec un blog, comme vous pouvez le voir dans toute notre rubrique Monétisation. On peut gagner de l’argent simplement grâce à de la publicité sur son site, mais aussi grâce à des placements de produits, grâce à des articles subventionnés par des marques ou par la vente directe de ses propres produits sur le site. En faisant la somme de toutes ces rentrées d’argent, on peut ainsi arriver à un chiffre de gain brut, mais celui-ci n’offre au final aucune idée si ce blog est une bonne affaire financière ou non, car il ne prend pas en compte toutes les dépenses effectuées pour la création de celui-ci ni le temps passé sur celui-ci.

La meilleure méthode de calcul inspirée du poker

Pour être le plus précis et sérieux possible, il est bon de s’inspirer de la technique du ROI au poker. Ce calcul développé spécialement pour cette discipline (non applicable au poker en ligne), où il est aussi impossible de définir si l’on en tire un profit ou non avec la seule analyse des gains bruts, permet d’arriver à un pourcentage clair sur le profit tiré avec chaque euro dépensé, en espérant que celui-ci ne soit pas négatif. Au poker, on estime qu’un ROI de 10% est déjà bien, c’est-à-dire que pour chaque euro dépensé, on en tire un profit brut de 1,10 euros, soit un bénéfice net de 10 centimes.

Créez Facilement votre Boutique en ligne

Téléchargez gratuitement WooCommerce, le meilleurs plugins e-commerce pour vendre vos produits physiques et numériques sur WordPress. [GRATUIT]

Compliqué d’estimer une règle de pourcentage pour le blogging, même si un gain de 10% paraît déjà un profit plus que raisonnable. Mais là où les dépenses sont claires et nettes dans le poker (les coûts d’inscription à des tournois ou la somme remportée sur un jeu sur internet, comme le Texas Hold’em ou l’autre variante de poker Omaha Hi-lo), elles sont plus difficiles à estimer pour un blog, et sont surtout moins régulières.

En effet, il est complètement superflu de vouloir estimer la rentabilité d’un blog au commencement de celui-ci, car c’est à ce moment que vous dépenserez le plus pour sa création, mais aussi celui où vous gagnerez le moins car il n’en sera qu’à ses balbutiements, sans une clientèle de base et avec encore probablement quelques erreurs qui ne seront corrigées qu’avec le temps. Il faut donc attendre une moyenne de 6 mois après le lancement de votre site pour lancer une première analyse de celui-ci et voir si celui-ci a le potentiel pour se transformer en une bonne affaire, ou ne sera au final qu’un simple moyen d’expression pour vous sans contreparties financières.

Toutes les dépenses, même les plus anodines

Il s’agira alors de faire un tableau de toutes vos dépenses entamées depuis votre idée initiale de création d’un blog. Avez-vous dû acheter du matériel informatique de meilleure qualité pour la réalisation de celui-ci ? Avez-vous fait appel à un journaliste, un designer Web ou un artiste pour l’écriture et l’architecture de celui-ci ? Avez-vous utilisé un hébergeur de blogs gratuit ou avez-vous acheter votre propre domaine ? Avez-vous effectué divers voyages ou achats pour vous perfectionner dans le sujet de votre blog afin d’être le plus pertinent possible ? Il est primordial de prendre en compte chacune de ces moindres dépenses pour pouvoir au final être le plus exact possible.

L’autre travail, encore plus délicat, est d’estimer le temps passé à créer ce blog car, comme tout le monde le sait, le temps c’est de l’argent. Si on ne jugera jamais le taux horaire à celui du SMIC pour l’écriture de blog car celui-ci se fait dans des conditions différentes d’un travail normal, un calcul de 5 euros pour chaque heure passée sur le blog paraît plus raisonnable. Toutefois, certaines personnes pragmatiques estimeront que ce temps passé ne peut être comptabilisé comme une dépense réelle et ne le prendront pas en compte dans leur décompte final. Ceci est à vous de voir (il est vrai que les joueurs de poker ne comptent pas leur temps passé assis aux tables dans leur calcul du ROI).

Gain ou non, la qualité d’un blog ne passe pas que par là

Une fois cette longue liste effectuée, sachant que la plupart de ces dépenses auront été faites en amont du blog, il suffit de les diviser par tous vos gains bruts au cours des 6 derniers mois. Si vous arrivez déjà à un pourcentage positif, il n’y a plus aucun souci à se faire et votre blog est bien lancé sur la route du succès. Mais si, plus probablement, celui-ci est négatif, il n’y a pas de raison de s’alarmer car seul le temps peut permettre à un blog de décoller. Toutefois, le monde du Web est impitoyable et si, après 2 ans, malgré tous vos efforts et améliorations, vous n’arrivez toujours pas à dégager un profit, il faudra se rendre à l’évidence que le sujet de votre blog n’est pas assez porteur pour attirer suffisamment de monde et donc de commerce potentiel.

Pas de raison pour en faire un drame pour autant, car l’important dans un blog sera toujours de prendre plaisir à le faire et que vos visiteurs prennent plaisir à le parcourir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
11 Partages
Partagez10
Tweetez1
Enregistrer
WhatsApp