skip to Main Content

Comment faire le marketing de votre affaire de freelance sans avoir l’impression que vous êtes un imposteur

Divi : le thème WordPress le plus facile à utiliser

Divi : Le meilleur thème WordPress de tous les temps !

Avec plus de 600.000 téléchargements, Divi est le thème WordPress le plus populaire au monde. Il est complet, facile à utiliser et livré avec plus de 62 templates gratuits. [ Recommandé ]

Nous avons abordé le syndrome de l’imposteur récemment, et cet article vient pour appuyer ce que je vous ai déjà dit à ce propos.

En admettant que nous l’avons déjà tous ressenti dans notre blogging, c’est une phénomène qui se vit également lorsque l’on se propose de faire valoir ses talents de « freelancer ». C’est cette sensation pesante au fond de notre estomac: on a peur de ne pas être capable de convaincre nos prospects d’être la bonne personne pour la tâche à effectuer, d’être la réponse à leurs problèmes.

Vous pouvez même toujours avoir l’impression d’être un imposteur après avoir établi une autorité et une crédibilité très solides. Vous vous direz

  • Et si je n’arrivais pas à livrer le travail?
  • Et si les clients n’appréciaient pas mon travail?
  • Et si tout mon succès précédent n’était que du vent?

Juste le fait d’y penser vous glace le sang, et vous ne savez pas comment faire pour vous sentir mieux.

Vous n’êtes pas le seul dans cette situation.

Un grand nombre d’auteurs « terrifiants » se sous-estiment, ainsi que leurs capacités.

 La vérité à propos de ce syndrome c’est que tous les grands auteurs et freelancers le vivent, ou l’ont vécu.

L’incapacité à intérioriser le succès

Peut-être avez-vous reçu une recommandation excellente de la part d’un client, vous avez vu votre article invité être publié massivement sur des blogs populaires, vous avez décroché un contrat à six chiffres, il y’a de plus en plus d’attention dirigée vers vous, des opportunités, de l’autorité…

Malgré tous ces accomplissements, vous ne pensez pas que vous méritez la reconnaissance. C’est un peu ça le syndrome de l’imposteur. Cette incapacité à intérioriser le succès.

Si vous avez un jour rejeté un compliment à propos de votre travail, ou alors accordé du crédit à quelque chose ou à quelqu’un d’autre que vous-même, peut-être que la raison c’est que vous aviez l’impression d’être un imposteur.

Dépasser le syndrome de l’imposteur

Si vous avez l’impression d’être un imposteur, laissez-moi vous dire que c’est dans votre tête! :). La bonne nouvelle c’est que vos prospects ne savent pas que vous vous considérez comme un imposteur.

La mauvaise nouvelle c’est que les clients reconnaissent quand vous n’êtes pas à l’aise dans votre peau. Ils ne vous prendront pas sérieusement si vous n’êtes pas confiant.

Cherchez-vous les meilleurs thèmes et plugins WordPress ?

Téléchargez les meilleurs plugins et thèmes WordPress sur Envato et créez facilement votre site web. Déjà plus de 49.720.000 de téléchargements. [EXCLUSIF]

Laissez-moi donc vous aider à gagner en confiance en dépassant ce syndrome, pour pouvoir « vendre » votre affaire avec succès.

Nous le ferons en 5 étapes:

1. Focalisez-vous sur le client et non sur vous-même

Ne parlez pas de ce que vous faites ou de la façon dont vous le faites. Montrez à vos clients que vous pouvez résoudre leurs problèmes.

Un comptable pourrait dire à son client qu’elle gérera ses finances de sorte qu’il n’aura plus à fixer son ordinateur désespérément en essayant d’équilibrer ses comptes jusqu’à en perdre la tête. Lorsque vous vous focalisez sur le client, vous ôtez la pression de vos épaules pour la déposer sur les siennes.

2. Affinez votre « carte maîtresse »

Vous animez un atelier lors d’un séminaire, un webinaire, etc. ou alors vous êtes à une fête, et quelqu’un vous demande : « Alors, que faites vous exactement?« 

Votre sourire se glace subitement, votre cœur sursaute, et vous avez une envie subite de disparaître en silence.

Que direz-vous ?

« Je suis un auteur freelance » votre réponse est juste assez forte pour taire votre critique interne qui crie « ennuyeux!« 

S’en suit un silence bizarre, des expressions vides et un « Ah, c’est cool » particulièrement détaché.

La convenance voudrait que vous ayez toujours une carte maîtresse prête à être plaquée contre la table, pour de telles situations. C’est quelque chose que vous pourrez sortir en réponse à ce type de questions « qu’est-ce que vous faites?« , une réponse canon (j’aime beaucoup l’expression anglaise « killer answer ») qui intriguera votre audience et les poussera à en demander plus.

Formulez une phrase courte en guise de réponse.

Au lieu de dire : « Je suis un auteur freelance« , dites « J’aide les petites affaires à se positionner sur la toile grâce à du contenu écrit » ou «  j’aide les petites affaires à augmenter leurs résultats en rédigeant leur contenu« 

Créez Facilement votre site Web avec Elementor

Elementor vous permet de créer facilement n'importe quel design de site Web avec un look professionnel. Arrêtez de payer cher pour ce que vous pouvez faire vous-même. [ Gratuit ]

Le plus souvent, vous recevrez une autre question du genre « comment faites-vous ça?« , ou alors « quel genre de contenu (ou d’article) rédigez-vous?« 

Pratiquez cet exercice jusqu’à ce qu’il devienne une seconde nature.

Lorsque vous êtes à l’aise, vous êtes perçu comme quelqu’un d’authentique.

3. Montrez vos résultats

Arrangez-vous à montrer votre travail à vos prospects, au lieu de leur dire ce que vous faites.

Envoyez-leur une étude de cas très intéressante, ou alors un superbe article que vous avez rédigé. Pendant vos entretiens d’affaires, décrivez un scénario qui démontrera des résultats spécifiques.

Par exemple, vous pourriez dire: « un de mes clients avait un article qui figurait en 5e page des résultats de recherche pour le mot clé principal de l’article. Ma stratégie l’a aidé à passer à la première page, ce qui lui a permis d’obtenir énormément de trafic et de leads ».

4. Sauvegardez toutes les louanges que vous recevez

Faites un récapitulatif des encouragements et félicitations que vous recevez. Si vous ne croyez pas en un de ces propos, demandez à l’auteur de vous éclairer davantage sur son propos. Cette collection d’encouragements vous rappellent vos accomplissements et vous aident à vous sentir mieux.

Conservez toutes les louanges que vous recevez, sans aucune discrimination, qu’elles viennent de quelqu’un de populaire ou pas.

Les gens qui aiment votre travail peuvent vous aider à faire monter votre business de freelance. Faites-leur des e-mails et proposez-leur de travailler ensemble, ou demandez-leur s’ils ne connaissent pas quelqu’un qui pourrait avoir besoin de vos services.

Bâtissez des relations avec vos fans.

5. Créez votre système de soutien

Parfois, rassembler les louanges et les revoir quand vous ne vous sentez pas en sécurité ne suffit pas. Vous avez aussi besoin de trouver du soutien.

Vous avez besoin de quelqu’un sur qui vous pouvez vous appuyer pour avoir des conseils honnêtes, quelqu’un qui vous le dira si votre travail a besoin d’améliorations ou si vous avez fait du bon travail (et que vous pouvez vous détendre).

Créez Facilement votre Boutique en ligne

Téléchargez gratuitement WooCommerce, le meilleurs plugins e-commerce pour vendre vos produits physiques et numériques sur WordPress. [GRATUIT]

Rapprochez-vous d’un ami, d’un partenaire d’affaires, ou d’un autre freelancer qui soit digne de confiance et plein d’empathie. Soutenez-vous mutuellement lorsque le syndrome de l’imposteur prend le dessus.

A vos claviers!

Dites-moi… comment se passent vos prospections pendant que vous avez ce sentiment d’être un imposteur?

J’ai hâte de vous lire dans les commentaires.

Suivez cet article sur vos réseau sociaux favoris, et n’hésitez pas à les partager avec vos amis.

Cet article comporte 2 commentaires
  1. La partie « affinez votre carte maîtresse » est plus qu’essentielle.
    Cela me rappelle mes lecteurs qui me disent :
    « je veux réussir ».
    Cela ne veut rien dire (et de plus peut ralentir l’obtention de son but). Précisez en disant clairement ce que l’on propose est la clé.
    merci de ce rappel.

    1. De rien Didier. Tout le plaisir est le mien, sinon le nôtre, d’apporter des solutions, astuces et conseils qui peuvent être mis en pratique par tous.
      A très bientôt sur BlogPasCher!
      Paul Emmanuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer