skip to Main Content

Comment échouer de façon productive quand on est blogueur ?

Cherchez-vous les meilleurs thèmes et plugins WordPress ?

Téléchargez les meilleurs plugins et thèmes WordPress sur Envato et créez facilement votre site web. Déjà plus de 49.720.000 de téléchargements. [EXCLUSIF]

Pendant mon temps libre, je me suis mis à regarder une vidéo de Tim Harford, économiste et écrivain. Dans ce documentaire, il a discuté de ses trois règles de contre productivité. Ces règles ont été pour moi le début d’une histoire d’amour.

Ne pensez pas que je suis tombée amoureux de lui, car il n’en est rien. Je suis simplement tombée amoureux de ses règles ; elles ont changé ma vie en mieux. Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous ces règles, avec un processus concret pour les appliquer à votre blog. Mon souhait est tel que si vous prenez la peine d’écouter ce que dit cet article, les règles et le processus vont changer votre vie aussi.

Ce qu’il vous faut

  •  Un stylo et un bloc-notes ou votre journal (néanmoins, les feuilles de calcul sont meilleures).
  •  De la concentration sur le fait d’identifier les choses (voir plus loin)
  • De l’honnêteté (très important).

Les trois règles du blogueur de Tim Harford

1. Soyez prêt à ne pas faire assez

Si vous êtes dans le blogging pour le long terme, je peux vous garantir que vous allez rencontrer des centaines, sinon des milliers de revers. Vos dizaines d’articles seront en attente des commentaires, vos analyses seront d’une platitude constante, voire monotones, et vous aurez l’impression de faire des redites. Le plus important c’est de continuer en dépit de tout. En de termes simples, soyez prêt à vivre l’échec.

2. Échouez sur une échelle de survie

Cette règle peut signifier deux choses différentes, lorsque vous êtes blogueur. Si vous êtes encore un blogueur débutant, félicitations ! Vous avez déjà un défaut sur l’échelle de survie. Il est peu probable qu’un mauvais article tue votre blog, alors vous feriez mieux d’apprécier les avantages d’être débutant.

D’autre part, si vous êtes un blogueur populaire ou simplement connu par un certain nombre de personnes, vous allez prendre un peu plus soin de votre site. J’espère que vous allez utiliser votre expérience au maximum, et à ce moment, vous devriez déjà savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Si vous envisagez de prendre un risque, mettez- le vous en tête de telle de sorte que vous puissiez échouer de façon à ce que vous et votre blog puissiez survivre.

3. Assurez-vous que vous avez ce qu’il faut pour repérer un échec, et éliminez-le dès le départ

Ne laissez pas les questions ou les problèmes s’envenimer. Dès que possible, identifiez quelque chose qui doit être corrigée, et apprenez à corriger vos erreurs assez tôt. Plus tôt vous répondez à une crise, plus vite vous pourrez apprendre et faire face à ses répercussions potentielles.

Divi : Le meilleur thème WordPress de tous les temps !

Avec plus de 554.000 téléchargements, Divi est le thème WordPress le plus populaire au monde. Il est complet, facile à utiliser et livré avec plus de 62 templates gratuits. [ Recommandé ]

Aussi, soyez attentifs aux problèmes soulevez par les autres blogueurs, qu’ils soient de votre niche ou d’ailleurs. Agissez assez rapidement quand un problème notifié par un lecteurs. Ne renvoyez pas à demain car il sera peut-être trop tard le moment venu.

Un processus pour une contre productivité

1. Connaissez vos systèmes, les comportements et les habitudes

Comme je l’ai dit dans l’introduction, les échecs sont très importants ; ils sont comme des déclencheurs de révision. Ils nous disent que quelque chose doit changer, et que des mesures doivent être prises. Cela dit, vous ne devez jamais maximiser l’utilité d’un échec. A ce sujet, je vous recommande cet excellent article : Blogueur: êtes-vous capable de faire face aux critiques?

Au lieu de repousser l’échec ou de le voir comme une fatalité, soyez à l’avant-garde. Vous rappelez-vous de l’ordinateur portable ou de la feuille de calcul ? C’est le moment de l’utiliser. Pour la semaine prochaine, connectez-vous à vos échecs. Les points pertinents sont les suivants :

  •  Le temps d’entrée / de sortie : utile pour voir combien de temps vous passez sur une tâche
  •  Lorsque vous avez une tâche : notez quand vous êtes le plus productif
  •  Le type de tâche: cela peut être l’écriture, l’édition, le formatage, la recherche, etc
  •  Le nombre de mots: juste pour voir combien de mots vous atteindrez
  •  Les remarques: notez tous les détails importants sur une tâche
  •  Les échecs: essayez de juger votre capacité à faire quelque chose de nécessaire ou pas

Pour les échecs, vous pouvez les inscrire dans votre journal, et en faire l’enregistrement dans un éditeur de texte ou quelque chose de ce genre. Il suffit de prendre une note dans votre journal chaque fois que vous n’avez pas fait quelque chose que vous étiez censé faire. Vous verrez pourquoi cela est important à l’étape 2 de ce processus.

Comment pouvez-vous garder la motivation ? Facilitez-vous la vie. Dès que vous démarrez votre ordinateur portable, ouvrez votre feuille de calcul. Avant de commencer une tâche, marquez le temps de début, et n’oubliez pas d’entrer le temps de fin lorsque vous aurez terminé.

Créez Facilement votre Boutique en ligne

Téléchargez gratuitement WooCommerce, le meilleurs plugins e-commerce pour vendre vos produits physiques et numériques sur WordPress. [GRATUIT]

Il y aura des moments où vous oublierez des choses, et c’est bien. Ne culpabilisez pas, mais gardez l’enregistrement autant que vous le pouvez.

2. Donnez un sens aux données

Après une semaine d’observations (enregistrement), vous devriez avoir une feuille de calcul assez détaillée, avec tous les points de données qui comptent pour vous. Maintenant que vous avez suffisamment d’informations, il est temps pour vous de passer à l’analyse et à la réflexion. Voici quelques suggestions de questions à vous poser lorsque vous examinez les données :

  • Combien de temps faut-il pour écrire tel nombre de mots ? Ceci est utile pour les estimations futures, ainsi que pour votre propre gestion du temps.
  • Combien de temps je passe d’habitude sur le courrier électronique et d’autres tâches en ligne ? Je peux vous le garantir, ce sera probablement un choc pour vous.
  • Combien de temps faut-il pour faire de la recherche ? Encore une fois, c’est utile pour la gestion du temps.
  •  Quelles sont les heures de la journée où je suis le plus productif ? Cela peut être une réponse générale, comme « dans l’après-midi, » ou une réponse spécifique comme « 4:30-17:10 ».

Une fois que vous aurez terminé avec ces questions, vous aurez probablement un aperçu raisonnable de vos comportements réels et des limites de votre approche. Ce que vous découvrirez est peut être intuitivement connu de vous, ou cela peut vous surprendre totalement. L’important c’est que, maintenant, vous savez enfin la vérité. Gardez-là toujours à l’esprit.

En ce qui concerne vos échecs de départ, c’est le moment d’être honnête avec vous-même. Trouvez les véritables raisons pour lesquelles vous avez échoué. Personne ne verra votre journal de toute façon, il n’y a donc aucune raison de vous mentir. Ce qui importe, c’est que vous allez enfin avoir une idée précise de vos véritables excuses, des forces et des points faibles, qui seront utiles dans votre processus d’amélioration.

3. Adaptez-vous

Il est inutile de tout enregistrer et de vous poser des questions si vous n’êtes pas disposé à agir sur ce que vous venez d’apprendre. Seule la pratique permet à une information d’être efficace. Il est donc temps pour vous de créer un plan d’action qui prendra en compte ces 5 éléments : Vos limites – Votre potentiel – La réalité de votre niche – L’organisation et votre but final.

La dernière chose à faire, bien sûr, est de mettre en œuvre votre plan d’action, puis d’observer les résultats obtenus. Voyez si vous êtes moins stressé, plus heureux, ou tout simplement, si vous vous rapprochez plus efficacement de votre objectif final. Assurez-vous de noter tout ce qui se passe.

4. Gardez vos défauts

La première règle de Tim c’est d’être prêt à faire face à beaucoup d’échecs. Ce qui est inhérent à cette règle, c’est la nécessité de continuer à essayer de nouvelles choses. Eh oui, vous devez prendre des risques et être par la même occasion prêt à en tire des leçons. Vous voyez, selon Tim, les choses complexes nécessitent souvent d’une telle approche. En premier lieu, les tests et les erreurs vous donnent un résultat très précis par exemple, sur ce qui a fonctionné ou pas.

Et si cela peut sembler assez surprenant, le blogging est en fait une chose complexe. Si vous ne me croyez pas, pensez au nombre de variables qui sont dans une équation. Vous avez des choses comme l’optimisation pour les moteurs de recherche, la rédaction d’article, l’influence des réseaux sociaux, le nombre d’abonnés à la newsletter, diable, même les mots clés dans votre domaine sont une variable !

Je vous recommande le court processus ci-dessous :

  •  Dressez une liste de nouvelles actions ou de directions que vous prendrez. Exemple, vous pourriez inclure : «je vais publier une infographie à la place d’un article texte » et « je vais faire un article plus court que d’habitude ».
  •  Au cours de votre réflexion, ne laissez pas la peur vous écraser. notez juste toutes les idées. Les idées ne doivent pas être soumises à jugement pendant les étapes initiales.
  •  Affinez votre liste. Sélectionnez les directions qui sont appropriées pour votre situation actuelle.
  •  Appliquez vos actions et observez les résultats. Si vous voulez être en mesure d’évaluer les choses plus efficacement, regardez les résultats.

S’il vous plaît, n’hésitez pas à commenter et à partager vos pensées. Faites-vous déjà une de ces choses? Êtes-vous conscient de l’apprentissage de l’échec de façon systématique? Laissez-nous le savoir dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp